Guide de planification

Parlons de la question de l’avenir des études en STIM au Canada : un guide pour tenir une conversation

Nature du guide
Le présent guide pour tenir une conversation renferme une foire aux questions et des conseils pour tenir avec réussite une conversation avec des jeunes à propos de l’avenir des études en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM) au Canada. Il complète les trois guides de conversation de Canada 2067, que vous pourrez trouver sur cette page. Vous n’avez pas besoin de lire le présent document pour avoir une excellente conversation. Le présent guide vise toutefois à vous donner davantage de clarté et d’orientation pour tirer le maximum de profit de cette occasion palpitante.

Le présent guide est pour quiconque veut aider à faire entendre les voix des jeunes lorsqu’il est question de l’avenir des STIM, en tenant une conversation dans le cadre de l’initiative du Canada 2067.

Dates et dates-butoirs importantes
Veuillez soumettre les notes de votre conversation d’ici la fin de l’année scolaire 2016-2017, nous aimerions toutefois recevoir vos résultats à tout moment au cours de l’année scolaire. Nous pouvons recevoir les notes de votre conversation en ligne par le lien https://canada2067.ca/fr/paroleauxjeunes/

ou par la poste à l’adresse :
Équipe de recherches Canada2067 – H&K Strategies
55, rue Metcalfe, bureau 1100
Ottawa (Ontario) K1P 6L5

Tout ce que vous devriez savoir pour la tenue d’une conversation sur l’avenir des études en STIM au Canada

Le guide est partagé en trois sections principales qui couvrent les questions essentielles que vous pourriez avoir avant la conversation, au cours de celle-ci et à la fin. Vous pouvez lire les sections dans la séquence proposée ou passer à une section précise, au besoin.

Section 1 : Avant la conversation

Nous avons essayé de faciliter, en autant que possible, la tenue réussie d’une conversation auprès de jeunes à propos de l’avenir des études en STIM. Voici les étapes de base :

  1. Sélectionnez un espace, une date et une heure appropriés.
  2. Si la tenue de la conversation ne fait pas partie d’un cours existant, invitez les participants.
  3. Tenez une conversation au moyen de l’un des trois guides de conversation (environ une heure par conversation)
  4. Inscrivez vos réponses et vos observations en ligne ou utilisez le cahier d’exercices au fur et à mesure.
  5. Partagez avec nous vos notes de conversation en ligne ou par la poste à l’adresse :
    Équipe de recherches Canada2067 – H&K Strategies
    55, rue Metcalfe, bureau 1100
    Ottawa (Ontario) K1P 6L5

Pour aller de l’avant avec cette conversation, vous devrez peut-être demander une autorisation de différentes personnes et obtenir leur soutien (comme des administrateurs de l’école, des parents, des enseignants, etc.). Il est important de savoir que Canada 2067 peut partager avec le public des extraits de conversations soumises ou publier des données statistiques fondées sur les réponses recueillies. Cependant, tous les renseignements partagés ne seront pas attribués à des individus ou des institutions. En fait, aucun identifiant personnel ou nom ne sera recueilli dans le cadre de ce processus, autre que les codes postaux.

Voici quelques raisons qui font de la tenue de conversation un investissement en temps et en énergie qui en vaut la peine pour vous et les participants.

La tenue d’une conversation offre la possibilité de...

  • repousser les limites de votre capacité et de vos compétences pour animer des conversations;
  • aider à faire entendre la voix, les idées et les réflexions des jeunes; et
  • faire partie d’une conversation nationale d’une importance vitale pour l’avenir.

Participer à une conversation offre la possibilité de...

  • lancer une discussion à propos d’un important sujet avec des pairs de partout au pays;
  • influencer l’avenir des études en STIM au Canada; et
  • faire le lien entre l’apprentissage des STIM et les opportunités de carrières.

Si vous tenez une conversation dans le cadre d’un cours existant, la planification devrait être courte une fois que vous avez reçu toutes les autorisations nécessaires. Vous devrez prendre le temps de vous familiariser avec le guide de conversation, tenir la conversation (conçue pour une durée approximative d’une heure) puis partager les résultats de l’activité avec nous. Au plus, l’ensemble des activités ne devrait prendre que quelques heures.

Si vous tenez une conversation hors d’un cours existant, vous devrez allouer davantage de temps. Vous devrez trouver un emplacement, sélectionner l’heure et la date et inviter les participants en leur laissant assez de temps pour répondre. Nous vous suggérons de prévoir de deux à trois semaines pour la planification, en y travaillant quelques heures toutes les semaines. Vous devriez penser à travailler avec un partenaire ou en petite équipe.

Nous avons conçu ce processus pour qu’il soit souple et facile à mettre en œuvre avec un minimum de ressources. Voici quelques suggestions :

Personnes : Vous aurez besoin d’au moins un animateur pour la conversation, un preneur de notes et un participant. Le guide soit souple et convienne aux petits groupes et aux groupes plus importants de participants.

Espace physique : Si possible, nous vous suggérons de choisir un espace polyvalent qui permet aux participants de se faire face, pour un style conversation. Pour les groupes plus importants, vous devriez penser à un espace qui permet de séparer les participants en petits groupes pour les discussions en plus d’une plénière avec l’ensemble du groupe. Si possible, nous vous suggérons d’avoir un espace avec un endroit pour écrire en gros caractères pour que tous les participants puissent lire (comme un tableau blanc, un tableau noir ou un tableau de papier).

Fournitures : Vous devez avoir au moins un exemplaire du guide de conversation de même qu’un exemplaire du cahier d’exercices pour saisir les résultats de la conversation. Vous pourriez imprimer un exemplaire de ces derniers ou utiliser les versions électroniques si l’emplacement le permet (par exemple, tablette, ordinateur). Si vos participants ne se connaissent pas, des étiquettes avec les noms seront utiles. Bien que non requis, vous pourriez distribuer des exemplaires du cahier d’exercices comme référence et des crayons ou des stylos aux participants.

Participants : Nous avons conçu ce processus pour les jeunes âgés de 14 à 18 ans. Nous croyons qu’une conversation de ce type conviendrait principalement à des cours ou des activités en lien avec les STIM ou les carrières à l’école secondaire. Toutefois, n'hésitez pas à adapter votre conversation aux circonstances (par ex., l'âge des participants, le cours ou l’activité sous-jacent à la conversation). Nous sommes principalement intéressés à ceux qui se sont retirés des STIM, pas seulement aux amateurs!

Hôte/ Animateur : Bien que quiconque peut tenir une conversation concernant l’avenir des études en STIM au Canada, les personnes qui travaillent avec les jeunes en milieu scolaire ou dans un milieu connexe à l’éducation trouveront probablement ces conversations plus faciles et plus pertinentes à leur travail. Cela englobe des personnes comme des enseignants, des administrateurs d'école, du personnel responsable de la programmation de l’enseignement et des parents. Aucune compétence ni habileté spéciale n’est nécessaire, autre que la volonté de lire le guide de conversation et de l'essayer.

Pensez à utiliser les médias sociaux, les affiches et le bouche-à-oreille pour faire connaître cette opportunité captivante auprès des participants potentiels. Utilisez votre communauté et les réseaux, et essayez de découvrir comment ils peuvent vous aider à repérer les jeunes qui désirent participer. Si vous travaillez avec des écoles ou des institutions de formation, découvrez si vous pouvez utiliser des éléments de communication, comme des annonces à l'école et des tableaux d’affichage pour divulguer la conversation.

Certainement! N'hésitez pas à adapter le matériel promotionnel à votre propre usage.

  • Courriel, bulletin de nouvelles, tableau d’affichage…
    Ne vous a-t-on jamais demandé ce que vous pensez de la façon dont on vous enseigne des matières comme les sciences et les mathématiques à l'école? Jamais? Voici votre chance... joignez-vous à nous pour une conversation amusante et mobilisante. Aidez-nous à modeler l'avenir des études en STIM au Canada. (Insérez le nom de l'hôte) vous invite à le/la joindre pour cette occasion importante et captivante de participer à Canada 2067.
    Qui? (Insérez des renseignements concernant l’hôte de la conversation, qui devrait participer, etc.)
    Emplacement (Insérez les coordonnées)
    Date et heure (Insérez la date et l'heure)
    Pour de plus amples renseignements et l'inscription : (Insérez les informations pour ceux qui veulent de plus amples renseignements ainsi que les données d'inscription, le cas échéant)
  • Messages pour médias sociaux (Facebook, Twitter, etc.)

    • Venez modeler l’avenir des études en STIM au Canada! Joignez-vous à nous (insérez les informations suivantes : date et heure, emplacement, etc. ou un lien).
    • Voulez-vous partager vos idées sur la façon d’améliorer l'école? Nous voulons vous entendre! (Insérez les informations suivantes : date et heure, emplacement, etc. ou un lien).
    • Appel à tous les jeunes : nous avons besoin de vos voix pour influencer la façon dont on enseigne à la prochaine génération. Parlons-en! (Insérez les informations suivantes : date et heure, emplacement, etc. ou un lien).
    • Joignez-vous aux autres jeunes partout au Canada et faites-vous entendre. Une conversation concernant les études en STIM aura lieu à (insérez les informations suivantes : date et heure, emplacement, etc. ou un lien).

Section 2 : Au cours de la conversation

Ne vous en faites pas trop concernant la disposition de la salle. Les participants et vous devez être simplement confortables. La disposition dépend de votre salle, du nombre de participants et du style de conversation que vous désirez tenir. Nous vous suggérons de mettre les participants face à face pour un style de conversation. Il serait également idéal si vous avez assez d'espace pour écrire ce que votre groupe observe notamment, un tableau blanc, un tableau noir ou un tableau de papier.

Pour les groupes plus importants, la gestion du temps est cruciale tout en vous assurant que les participants ont la possibilité de s'exprimer et d'être entendus. La prise de notes peut être tout un défi avec un grand groupe.

Vous pouvez demander aux participants de se diviser en groupes plus petits pour mieux les gérer. Dans ce cas, les participants ont chacun la chance de s'exprimer, même dans des délais restreints. Il serait également utile d'avoir des animateurs supplémentaires pour soutenir ces petits groupes dans leurs conversations et les aider à prendre des notes. On peut également faciliter la prise de notes en demandant un bénévole dans chacun des groupes.

Une autre façon de gérer des groupes plus importants est de demander aux participants d'adopter la méthode « Penser – Former des paires – Partager ». Ils peuvent se pencher sur un concept de façon individuelle puis par paire pour en discuter. Une paire peut se joindre à une autre pour partager les résultats de leurs discussions. Pour les groupes très importants, vous pouvez aussi poursuivre ce cycle (un groupe de quatre personnes s'unit à un autre groupe de quatre personnes, etc.). Cette méthode permet de condenser une bonne partie de la conversation entre les individus sur une très courte période de temps.

Soyez créatifs, utilisez les ressources à votre disposition pour tenir une conversation où tout un chacun a la possibilité de s'exprimer et d’être entendu!

Les petits groupes offrent une excellente occasion d'approfondir la conversation et le partage. Avec un petit groupe, il serait important d’aider à créer un environnement pour laisser les personnes répondre, principalement lorsque les participants hésitent ou sont incapables de répondre. Des invites courtoises peuvent aider à susciter des réponses, de même que le partage vos propres expériences. Vous pouvez également vous adresser directement aux participants.

S'adresser directement aux participants peut vous aider à gérer un groupe où un ou deux personnes semblent dominer la discussion. Vous pouvez également utiliser d'autres techniques, comme demander aux participants d'écrire leurs idées et leurs réflexions avant de les partager avec le groupe.

Vous devez tenir compte de plusieurs variables lorsque vous tenez une conversation en ligne. À moins que vous n’échangiez normalement avec les participants en ligne, nous recommandons de tenir une session avec entretiens face-à-face, car il sera probablement plus facile et simple de les gérer.

Si vous souhaitez procéder à une conversation en ligne, essayez d'utiliser la même technologie avec les participants, celle à laquelle ils sont confortables et familiers. Cela réduira les possibilités de problèmes techniques et permettra une conversation plus naturelle et dynamique. Pensez comment vous pourriez utiliser différents composants de la technologie pour soutenir votre conversation. Par exemple, plusieurs plateformes en ligne offrent un accès vidéo, l'audio et le clavardage. Certaines plateformes vous permettent même de mener des sondages ou d'autres activités interactives. Soyez créatif et faites-nous savoir comment cela a fonctionné!

Il peut être difficile de gérer le temps des conversations, principalement si elles prennent une tournure inattendue, mais toutefois productive. Nous avons suggéré des délais pour chacune des questions de la discussion, mais souvenez-vous que le guide de conversation n'est que ceci : un guide. Si votre groupe est particulièrement enclin envers un sujet et que le flux de la conversation va bien, n'hésitez pas à le poursuivre. Vous pouvez même utiliser des invites pour approfondir les commentaires des participants.

Demandez au preneur de notes de vous aider avec le respect des délais (selon les lignes directrices du guide de conversation). Nous avons conçu les questions pour une séance d’une heure, bien que cela puisse demander une animation active si les participants sont particulièrement enthousiastes.

Dans le guide de conversation, nous avons cerné quelques domaines que vous souhaiterez peut-être approfondir auprès des participants. Cela peut inclure certains éléments dans les sections « Remarque à l'intention de l'animateur », dans les remarques sur l'interprétation autochtone de certains concepts et (ou) des éléments provenant de votre expérience personnelle et de votre expertise (selon ce que vous enseignez). Si vous désirez suivre cette voie, vous devrez peut-être diviser les questions sur plusieurs périodes ou faire preuve de créativité au moment de la présentation de ces concepts supplémentaires. Nous voulons que le guide fonctionne dans votre cas. N'hésitez pas à l'adapter aux circonstances et aux participants.

Nous avons élaboré des cahiers d’exercices simples, offerts en ligne et en format papier, pour vous aider à saisir les résultats de la conversation. Nous vous suggérons d'avoir au moins un preneur de notes dédié au cours de la conversation. La personne peut écrire sur une copie papier du cahier d’exercices (à télécharger plus tard ou envoyer par la poste) ou saisir les données directement dans le formulaire en ligne. Il peut s’agir d’un bénévole de votre groupe de participants ou d’un autre collègue. Pour les groupes plus importants, vous souhaiterez peut-être avoir des petits groupes de discussion qui travaillent en parallèle avec chacun un preneur de notes bénévole.

Selon le rythme et l'intensité de la conversation, le preneur de notes peut avoir de la difficulté à tout saisir. Demandez-lui de saisir uniquement les idées principales ou de sélectionner les idées de façon aléatoire parmi celles qu'il entend. Si possible, le preneur de notes pourrait utiliser un ordinateur pour saisir les notes (hors ligne ou directement sur le formulaire en ligne) plutôt que de façon manuscrite, bien que ce ne soit pas obligatoire.

Nous voulons connaître toutes les idées qui surgissent au cours de la conversation. Ne soyez pas timide et n'hésitez pas à partager un maximum d'observations issues de la conversation. Nous sommes à l'écoute, parlons-en!

Téléchargez les résultats au lien http://canada2067.ca/paroleauxjeunes

ou postez le cahier d’exercices à l'adresse :
Équipe de recherches Canada2067 – H&K Strategies
55, rue Metcalfe, bureau 1100
Ottawa (Ontario) K1P 6L5

Nous lirons toutes les notes de conversations tenues au Canada pour en extraire des thèmes et des tendances et en informer un cadre de travail qui sera publié à la conférence Canada 2067. Le cadre de travail servira de guide pour tous ceux qui travaillent en éducation afin de partager les pratiques exemplaires en STIM dans les écoles. Nous pourrions partager avec le public des extraits de conversations soumises ou des statistiques fondées sur les données recueillies de certaines questions. Cependant, tous les renseignements partagés ne seront pas attribués à des individus ou des institutions.

Section 3 : Après la conversation

Veuillez faire parvenir tout commentaire à l’adresse courriel suivante : canada2067@hkstrategies.ca

Il existe plusieurs façons de rester connecté au Canada 2067, notamment :

  • en vérifiant le contenu publié sur le site www.canada2067.ca;
  • en faisant une demande pour se venir à la conférence Canada 2067 ou en regardant la retransmission en direct; et
  • en demandant à d'autres proches de tenir des conversations supplémentaires.

Les hôtes des conversations et les animateurs peuvent rester connectés en :

  • participant à une autre conversation (il y a trois domaines à aborder). Vous trouverez de plus amples renseignements à l’adresse www.canada2067.ca/paroleauxjeunes
  • faisant une demande pour se joindre à nous à la conférence Canada 2067 à Toronto ou en regardant la retransmission en direct de certains événements avec leur classe à l’adresse canada2067.ca/conference
  • demeurant engagés par l’entremise des médias sociaux au lien:
    Facebook: Facebook.com/Canada2067
    Twitter: @Can2067STIM

Merci, nous serons heureux de lire ce que vos participants ont à dire!

Merci de nous aider à modeler l’avenir des études en STIM au Canada en tenant une conversation avec les jeunes de votre communauté. Des milliers d’autres jeunes de partout au Canada participeront à cette activité et, ensemble, nous pouvons nous assurer que la voix des jeunes contribue à la création d’un meilleur avenir pour nous tous.